Page d'accueil Atelier instrumental et documentaire Titiro 'étu Utilisation

Plan du site

Utilisation du Titiro 'étù

L’instrument était fabriqué à partir d’une noix de coco coupée à une extrémité et évidée.
Il se manipulait ouverture en haut.

La coque était percée d’un trou près de l’ouverture et une ligne de trous plus petits était disposée en cercle près de la base.

La ligne de trous représentait l’horizon. Dans cette ligne le trou diamétralement opposé au trou supérieur servait d’oculaire. L’utilisateur regardait l’étoile à travers l’oculaire et le trou supérieur qui servait d’objectif.

Ces deux éléments étaient disposés l’un par rapport à l’autre selon un angle correspondant à la hauteur de culmination de l’étoile choisie.


dessin montrant l'utilisation du titiro 'étù

http://1.bp.blogspot.com/- KDouSKGeXdk/UH3ZKWnAMKI/AAAAAAAAANc/rDPEQj_H5_s/ s1600/navigation-sextant.jpg

La noix de coco était remplie d’eau de mer jusqu’à l’anneau des trous. Couverte d’une fine couche d’huile de noix de coco pour préserver sa tension superficielle, l’eau de mer constituait un horizon artificiel qui permettait de maintenir l’instrument dans une position parfaitement horizontale comme un niveau à bulle.

Le marin, en s’efforçant de limiter les fuites d’eau par les trous, regardait le ciel à travers l’oculaire pour amener l’étoile dans le trou supérieur.

L’apparition de l’étoile visée dans l’objectif indiquait que le bateau se trouvait sur la latitude des îles de destination.

Il permettait de vérifier la latitude par des hauteurs d’étoiles au méridien, de la même manière qu’on le fait par le Soleil.

Dans une direction Est-Ouest il pouvait être utilisé pour une navigation à latitude constante. Dans une navigation Nord-Sud il permettait de vérifier la différence de latitude avec l’archipel de destination.


Page d'accueil Atelier instrumental et documentaire Titiro 'étu Utilisation