Page d'accueil Patrimoine

Plan du site

Patrimoine

Patrimoine architectural

L’association Méridienne est à l’origine de la “ré-ouverture" exceptionnelle de l’ancien observatoire de la marine de Nantes.

À l’occasion de la Fête de la science 2008, l’association Méridienne et l’école Epitech (propriétaire de l’ancien observatoire), ont organisé durant trois jours des portes ouvertes exceptionnelles à l’observatoire astronomique de la Marine de Nantes, en collaboration avec la Société d’astronomie de Nantes, le Musée Jules Verne, l’Ecole de la Marine de Nantes et le Centre François Viète. Pour la première fois depuis l’année 1887 et la fermeture de l’observatoire, des instruments d’astronomie étaient pointés vers le monde céleste.

Le succès de ces portes ouvertes de l'observatoire a été extraordinaire : 390 personnes pour les visites de l'observatoire (nous avons refusé beaucoup de monde) ; près de 200 personnes aux différentes conférences ; 90 personnes  environ pour les deux parcours dans la ville. Le nombre de personnes pour la salle d'exposition est plus délicat sans moyen de comptage, mais un chiffre de 500 personnes au moins n'est certainement pas exagéré. Pour la première fois depuis 121 ans, l'observatoire de la Marine de Nantes a retrouvé durant quelques jours sa véritable destination. Pour la première fois depuis 121 ans, des lunettes et des télescopes étaient pointés depuis la terrasse de l'observatoire vers les étoiles. Les heureux visiteurs du jeudi soir vont garder probablement un souvenir émerveillé de l'observation de la nébuleuse d'Orion ou de la galaxie d’Andromède, à minuit au-dessus de la ville endormie.

Patrimoine instrumental

Instruments de navigation et de géodésie extraits de la collection de l'ÉCOLE de la MARINE MARCHANDE DE NANTES (avec l'autorisation de l'École Nationale Supérieure Maritime de Nantes).

Début du diaporama


Patrimoine historique

Le 18, rue de Flandres.

L'histoire des locaux construits pour abriter l'école d'hydrographie et l'observatoire de la marine de Nantes ne s'arrête pas avec le déménagement de l'école et l'arrêt des activités de l'observatoire.

En 1887 ces locaux deviennent l'enjeu de l'action des ouvriers de Nantes pour y établir leur Bourse du travail. De 1892 à 1912, pendant les vingt années de présence des syndicats nantais dans ces murs, des orientations décisives ont été données à l'ensemble du mouvement ouvrier français.

Jacques Lehébel, adhérent de Méridienne a effectué une recherche historique sur les premières années de la Bourse du travail de Nantes.
Ce travail s'inscrit dans la connaissance historique et patrimoniale du 18, rue de Flandres, dont la tour de l'observatoire vient récemment d'être classée monument historique.

C'est à ce titre que l'association le présente dans la rubrique patrimoine de son site.



L'exposition sur la bourse du travail

Du 17 au 22 septembre 1894 se tenait, à l'invitation de la Bourse du travail de Nantes, dans ses locaux du 18 rue de Flandres, le premier congrès unitaire des organisations syndicales de France.

En 2014 les Journées du Patrimoine correspondaient au 120ème anniversaire de cet événement fondateur de l'histoire du mouvement ouvrier.

À cette occasion Méridienne et le Centre d'Histoire du Travail ont monté en commun une exposition intitulée "La Bourse du travail de Nantes, les premières années (1887-1894)".

Réalisée avec l'appui financier de la Direction du Patrimoine et de l’Archéologie de la mairie de Nantes, cette exposition a été présentée et commentée les 20 et 21 septembre 2014, dans l'amphithéâtre de l'école Epitech, actuelle propriétaire des locaux où s'était déroulé le congrès unitaire de 1894.

Elle est disponible au Centre d'Histoire du Travail.

Les panneaux sont présentés ici.

Liens

Le Centre d'Histoire du Travail

La Direction du Patrimoine

Epitech Nantes


Page d'accueil Patrimoine