Page d'accueil Parcours scientifique Parcours 3 Étape 5: square Jean-Baptiste Daviais

Plan du site


Étape 5: square Jean-Baptiste Daviais

À la pointe ouest de l’île Feydeau, à l’emplacement du square, fut édifié en 1869, un marché couvert métallique sous la direction de Médéric-Clément Lechalas, alors ingénieur en chef de la ville de Nantes. En 1864, il demanda son détachement du corps des Ponts et Chaussées, pour intégrer ce poste à la ville, peut-être pour être plus libre de ses pensées concernant le sujet qui sera la grande affaire de sa vie, à savoir l’aménagement de l’estuaire de la Loire pour le rendre plus navigable.

Il ne croyait pas aux vertus d’un canal pour résoudre le problème de la navigation. La solution était pour lui dans l’estuaire lui-même, à condition de le transformer : redessiner la forme de l’estuaire (gommer les îles, un seul bras), diminuer la pente entre Nantes et St-Nazaire en creusant la lit du fleuve, tout ceci dans le but de favoriser au maximum la pénétration de la marée. Il suggéra de prendre des précautions pour protéger les quais de Nantes, à savoir créer un bassin à flot dans le bras nord. Il publia ses conceptions en 1868. On sait qu’on préféra d’abord un canal. Mais en 1900 on ressortit les plans de Lechalas et son programme fut mis en œuvre … mais sans créer le bassin à flot dans le bras nord. La navigation fut améliorée, mais la marée exerça son œuvre dévastatrice sur les quais et les ponts (effondrement du pont Maudit), aussi au milieu des années vingt, on « résolut » le problème en décidant le comblement du bras nord et la partie aval de l’Erdre.


Square Jean-Baptiste Daviais

Page d'accueil Parcours scientifique Parcours 3 Étape 5: square Jean-Baptiste Daviais