Page d'accueil Atelier instrumental et documentaire Cadran solaire bifilaire Calculs pour un cadran solaire bifilaire

Plan du site

Calculs pour la construction d'un cadran solaire bifilaire horizontal


Gnomon vertical

Soit un jour où la déclinaison du Soleil est δ (on ne tient pas compte de la variation de δ au cours de la journée). On rappelle que la déclinaison δ est positive au printemps et en été, négative en automne et en hiver, et nulle aux équinoxes.

Soit H1=t/4 l'angle compté en degrés si t est le temps en minutes de temps, séparant l'instant considéré de midi vrai ce jour-là. On prend t négatif avant midi (où t = 0) et positif après midi.

Alors, en un lieu de latitude phi,   0 inférieur ou égal phi <   90° – ε   (où ε est l'obliquité de l'écliptique), si le gnomon vertical est de hauteur h, dans le repère xOy considéré sur le sol horizontal (O: pied du gnomon, Ox vers l'Est, Oy vers le Nord), l'extrémité de l'ombre du gnomon se déplace sur la branche d'hyperbole d'équation:

.


À deux valeurs de δ opposées correspondent les deux branches de la même hyperbole d'équation:

.

Pour δ = 0, l'hyperbole se réduit à la droite d'équation:

.


Sur la branche d'hyperbole où elle se déplace, l'extrémité de l'ombre du gnomon a pour coordonnées à l'instant t:

,

.


Application au cadran bifilaire horizontal

La figure ci-dessous correspond au cadran bifilaire. Les ombres f et f' des fils F et F' se coupent en P. Ces fils horizontaux sont de directions respectives Ouest-Est et Sud-Nord et rencontrent la verticale de O respectivement en G et G' tels que OG = h = OG' sinphi, où phi est la latitude du lieu. Le cadran est représenté à l'instant t minutes après le midi vrai.

Il s'agit d'établir que l'angle α de la figure vaut H1=t/4 considéré plus haut (Ht = 15° si t = 60 min).

Dans le repère xOy qui est le même que plus haut, S a pour coordonnées x et y des formules précédentes, et l'abscisse de S' est X = x/sinphi, puisque S' correspond à un gnomon de hauteur h/sinphi. L'égalité de α et de Ht résulte alors de

On voit combien l'égalité à sinphi du rapport OG/OG' est essentielle pour assurer ci-dessus l'élimination de δ et finalement l'égalité désirée.

On peut aussi noter que les coordonnées (X, Y ) de P sont X = x/sinphi, Y = y. Autrement dit, P est l'image de S, de coordonnées (x, y) indiquées plus haut, par l'affinité d'axe Oy et de support 1/sinphi. Le point P se déplace donc aussi sur une branche d'hyperbole, mais plus ouverte que celle où se déplace S.

Démonstration géométrique directe de la propriété précédente

La figure est reprise ci-dessous, en particulier pour faire appaître l'angle horaire KGL = Ht du Soleil dans le plan perpendiculaire à CG en O et donc parallèle au plan équatorial. Les angles CGK, CGL et GKL sont droits.

Par application du théorème de Thalès on obtient d'abord

,


d'où résulte

.


Figure
figure

Latitude du lieu = phi

On a la relation : H' = H sinphi
avec H hauteur du fil F et H' hauteur du fil F' au-dessus du plan du cadran horizontal

On a aussi :
OD = H' cotanphi


Exemples de calculs
phi
en °N
H
en cm
H'
en cm
OD
en cm
42 2,5 1,67 1,86
5 3,35 3,72
47 2,5 1,83 1,70
5 3,66 3,41
50 2,5 1,92 1,61
5 3,83 3,21



Page d'accueil Atelier instrumental et documentaire Cadran solaire bifilaire Calculs pour un cadran solaire bifilaire